YEAR 1967 (Part 1)

xx.xx.1967 « Test : Pop Color Mix », ZDF TV, Germany

Très certainement une des apparitions les plus mystérieuses du Floyd. En vue de réaliser un test pour la diffusion de programmes en couleur, la ZDF a filmé et diffusé une seule fois (tôt le matin) le groupe jouant  Insterstellar Overdrive seul en studio. Cette bande ne fut plus jamais diffusée. Il s’agit certainement d’une rumeur infondée

One of the weirdest appareances of Pink Floyd. Interstellar overdrive studio jam, in color, without audience. It was made as test for ZDF color TV transmission capatibilities. It was shown only once, early in the morning. Most likely, it was only an unfounded rumor.

xx.xx.1967 « Pink Floyd versus I.T »

En 1967, la réalisatrice Stacy Marking filme en 16 mm le groupe pour un film intitulé « Pink Floyd versus I.T ». La seule copie de ce film muet, inspiré selon elle du travail de Dick Lester sur les films des Beatles « Hard day's Night » et « Help! », avait été considéré comme définitivement perdu dans l'incendie de son studio en 1973. Mais la famille de la réalisatrice a lu dans la revue underground « International Times » que le film avait été projeté dans un festival de cinéma de Manille en 1968. Il n'est donc pas impossible qu'une copie ait survécu. 

In 1967 film-maker and writer Stacy Marking shot some 16mm film of the band titled «  Pink Floyd versus IT ». The only copy of the silent footage, which Marking admits was much influenced by the work of Dick Lester with the Beatles' films « Hard Day's Night » and « Help! », was thought to have gone up in flames in a fire of her studio in 1973. But the Markings have just heard that the film was described in a 1968 copy of the underground paper International Times after it played at a film festival in Manilla.

Stacy Marking :

« It really involved a lot of them running about in single file, sometimes in silhouette, and the Floyd as good guys taking on some unseen monster/enemy, being chased or fighting back (...) This was one of the very first films to be tied to a record release. I suppose we thought it would be projected at clubs. The four wore black or at least very dark clothes, and we painted a whole street white. Most of it was filmed in an alley behind Tottenham Court Road where there was a long wall on one side, and I think a derelict site on the other. I wanted it painted white to exaggerate the contrast, so we all – including the Floyd members I think, anyway one or two of them, plus their agent Peter Jenner, Spike Hawkins and me - came along the day before with huge cans of white paint and we whitewashed the whole alley, pavement as well. When challenged by passersby we said it was part of the Keep Britain Clean campaign. Of course, with the subsequent tragedy of Syd Barrett, the film would have become a wonderful record of him in full flower and it terribly grieves me that that is gone."  Get in touch if you have seen it  » 

http://www.guardian.co.uk/culture/2009/sep/11/art-beat-bronte

xx.01-02.1967 UFO Club, London, England

Jack Henry Moore possèderait une bande de 50 minutes du Floyd jouant au club UFO. Plus une bobine supplémentaire de 20 mn. Selon les témoignages, le son est excellent, l'image beaucoup moins mais tout de même décente. La mort de Moore le 4 Avril 2014, à Paris permettra peut être la libération de cette bande sous réserve qu’elle n’ait jamais existé! Le fonds appelé « Videoheads » a promis de plusieurs années de valoriser et de rendre public le travail de Moore. Toutefois, ce fonds ne possède rien du Floyd avant 1969. Cela tient de toute façon au fait que Jack Moore n’a reçu de matériel video que vers Novembre-Decembre 1968 de la part du couple Lennon! Enfin, contrairement à ce qui a été dit par le journaliste Mark Paytress dans un numéro de « Record Collector » de 1988, l’ex-producteur du groupe ne possède pas de bandes enregistré à l’UFO.

Jack Henry Moore (founder of « Videoheads ») would own a 50 minutes-tape with the Floyd playing at UFO club. He would had an other tape who lasted 20 minutes. The death of Moore in Paris will maybe allowing a release of this tape if it ever exist! The fund called "Videoheads" has promised several years to publish the work of Moore. The caretaker of his archive hasn't been able to find in his archive anything related to Floyd earlier than 1969. In fact, Jack Moore got his filming equipment by the Lennons around November-December 1968!

It’s possible that this rumor  come from an article in « Record Collector » (by Mark Paytress) who said Joe Boyd owned this footage from UFO. Joe Boys had denied this state since.

13.01.1967 Sound Technique Studios, London, England

Source : «  Tonight, let's all make love in London  »
Source : «  Tonight, let's all make love in London  »

Filmé par Peter Whitehead. Sorti tout d'abord en DVD sous son titre original puis sous le titre « Pink Floyd London 1966 ». Présent  sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

Filmed by Peter Whitehead. Originally released as « Pink Floyd London 1966 ». On the boxset « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

Joe Boyd:

« Ils  l’ont enregistré live je crois. Je ne me souviens plus du nombre de prises mais je pense qu’il y en a eu plusieurs au moins pour  Interstellar Overdrive »

Interviewer: « Vous souvenez-vous de cette version très longue (…) pour votre premier film ? »

Gilmour: « Je n’ai jamais vu ce film. C’était avant que j’arrive, en 67. Demandez à Nick, il doit savoir »

Mason: « Je ne sais pas, je n’arrive pas à m’en souvenir ».

Gilmour  : « N’était-ce pas une version live (…) ? »

Mason: « Non, ca c’était « San Francisco » »

« Radio Libre à Pink Floyd », Europe 1, First May 1982

16.01.1967 Institute of Contemporary Art, London, England

Source : «  Tonight, let's all make love in London  »
Source : «  Tonight, let's all make love in London  »

Filmé par Peter Whitehead, on peut voir quelques extraits dans « London 1966-67 ». Il est compliqué de distinguer ce qui ressort de la captation à l'UFO club réalisé trois jours plus tôt de ce qui a été enregistré à l'Institut. Il semble que Peter Whitehead eu beaucoup de difficulté à obtenir du matériel satisfaisant étant donné l'obscurité. C'est sans doute pour cette raison qu'il a répété de nombreuses fois les mêmes plans et a ralenti certaines scènes pour donner une bande consistante.

Taped by Peter Whitehead, we can see some extracts on « London 1966-67 » .

17.01.1967 «Music in Colour», Commonwealth Institute, London, England

Whitehead a filmé le Floyd (sans le son) pour leur premier concert en tant que tête d’affiche. Y figure la pieuvre (nommée NOIT) de John Latham.  Whitehead a indiqué à Julian Palacios  que la bande a été perdu ou même volé (cf. Pink Floyd : Les inédits (1962-1969)).

Whitehead has filmed the first titled concert of Pink Floyd. It features the Latham’s giant octopus. According an interview of the director to Julian Palacios, the footage has been lost or even stolen.

27.01.1967 UFO Club, London, England

Source : DVD  « Wondering and Dreaming».
Source : DVD  « Wondering and Dreaming».

Filmé dans le cadre d'un documentaire de Granada TV centrée sur la scène underground de Londres. On peut voir le groupe jouer Interstellar Overdrive. 

A Granada Television documentary on the London counter-culture scene, includes live footage of Pink Floyd playing Interstellar Overdrive.

xx.02.1967 UFO Club, London, England

Source : « Get all from that Ant ? »
Source : « Get all from that Ant ? »

Retrouvé dans les archives de Anthony Stern au mois d'avril 2014, ce film montre le groupe en train de jouer à l'UFO au mois de Janvier (alternances de film et d'images fixes). On y retrouve notamment des extraits inédits du 13 Janvier 1967 mais également Syd, Roger et Nick filmé dans les coulisses. Cet extrait est inclus dans un nouveau de 80mm intitulé « Get all from that Ant ? » qui montrera également de nombreux extraits du Londres psychédélique de ces années ainsi que des extraits d'un concert des Stones. A noter qu'un extrait de ce film fut diffusé le 26 Septembre 2016 dans une émission consacrée à Keith Richards sur la BBC4. 

Recently found in the Stern's Vaults, this footage show the band playing at UFO club (mute, 4 minutes long). this extract will be included in his movie called « Get all from that Ant ?  ». We can also see Nick, Syd and Roger filmed backstage, raving before the cam.

Sophia Satchell-Baeza: « Comment est venu l’idée de ton nouveau film « Get All That Ant  ? » ? »

Anthony Stern : « On m’a donné une machine Steenbeck et j’ai commencé à visionner toutes ces bobines de films que j’ai dans ma cave depuis des années et des années. Nous avons commencé à parcourir les différents films et avons trouvé d’incroyables bouts de films et également 7500 images environ, des photos en noir et blanc, qui ont été prises dans les années 60 (entre 1962 et 1970). C’est la base du film en fait. Tout a été scanné dans les studios Pinewood et cela aboutira à un livre et à un film. Le film est en noir et blanc et en couleur (…) C’est une autobiographie personnelle (sic) : mon histoire, au cours de laquelle j’apparais de temps en temps. 

Cela commence avec la scène de la pop music et continue sur la scène de la mode (…) Le film démarre de Cambridge et visite ensuite différents lieux. Il y a un côté « un jour dans la vie » si vous préférez. Pas mal de plans abstraits filmés le matin, séquence d’Eric Clapton filmé à Hyde Park lors d’un concert de Blind Faith en 1969. Puis, on passe à la nuit avec une séquence des Pink Floyd que j’ai retrouvé récemment … Nous avons trouvé un film de Syd Barrett jouant à l’UFO avec le groupe, ce qui est une extraordinaire découverte (…) »

« Transparent Materials Through Which Light Passes. An Interview with Anthony Stern », La Furia Umana, 2014.

Sophia Satchell-Baeza: «  How did your new film « Get All That Ant? » come about? »

Anthony Stern: « I was given a Steenbeck machine, and I started to look at these cans of film which I’ve had in my cellar for years and years. We started probing down there and found some amazing bits of footage and also about 7,500 still images, black and white pictures, that were shot in the 1960s (between 1962 to 1970). And that’s the basis of the film, really. They’ve all been scanned by Pinewood Studios, and there’s going to be a book and a film. 

The film is black-and-white and (…) It starts as the pop music scene, and then [moves to] the fashion scene (…) The film starts off in Cambridge and then moves on through different places. It’s a “day in the life” if you like. Lots of abstract morning scenes, footage of Eric Clapton which I filmed in Hyde Park at the Blind Faith concert in 1969. So it goes into the night, with footage of the Pink Floyd, which I found recently… We found unseen footage of Syd Barrett playing at the UFO [London’s legendary psychedelic nightclub] with the band, which is an extraordinary discovery (…) »

« Transparent Materials Through Which Light Passes. An Interview with Anthony Stern », La Furia Umana, 2014.

Source : DVD  « Wondering and Dreaming».

xx.02.1967 « Arnold Layne promo clip », East Wittering, England

Source : DVD  « Wondering and Dreaming».

Une video promo en noir et blanc du titre Arnold Layne réalisée fin février 1967 par Derek Nice montrant le groupe jouant avec un mannequin sur une plage dans l'East Wittering dans le Sussex. 

Ce clip coûta 2 000 £ et devait être diffusé le 3 Avril 1967 à « Top of the Pops » mais fut annulée en raison de la chute du single dans les classements des ventes de disque.

Il fut projeté par le groupe en avant-première au club UFO su 10 Mars 1967. Présent  sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972  ».

A black & white promo directed by Derek Nice showing the band wandering with a dummy on a beach. The cost of this film is 2000 £. The broadcast at « Top of the Pops » will be canceled when the single slipped in the charts .

24.02.1967 « Die Jungen Nachtwandler - London Unter 21 », UFO Club, Londres, Angleterre

Cette émission contient un extrait désormais bien connu du concert du Floyd au club UFO. On sait depuis les travaux de G. Povey qui a travaillé sur le livre consacré aux Who « Anyway, Anyhow, Anywhere » et grâce à Hallucalation que le show a bien été enregistré le 24 février (confirmé par les archives TV BR). Une meilleure source (et plus longue) est apparue sur le DVD « Wondering and Dreaming ». Le film a été capté par Edmund Wolf. Désormais présent  sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

This show show an well-know extract from the Floyd at UFO. Hallucalation source says February 24th. Date was  established  by G. Povey since his work on the Who book «  Anyway, Anyhow, Anywhere ». 

A better and longer source was used on the bootleg DVD « Wondering and Dreaming ».

01.03.1967 EMI Office, London, England

Un film du groupe signant le contrat avec EMI existerait, en couleur. En 1995, Glenn Povey a eu un contact d’un archiviste de la BBC qui aurait retrouvé ce film. Il ne pouvait pas le copier pour des raisons légales. Depuis, 20 secondes en Noir & Blanc circulerait de manière confidentielle. Sa non-inclusion dans le coffret officiel tend à montrer que cette bande n'existe plus ou que sa qualité serait bien trop médiocre.

A colour film showing the band in the EMI office. An archivist has contacted Glenn Povey, in 1995, to state he found a copy of this film. Rules prevented him to make a copy.

A 20 seconds copy in black and white would be surfaced in the inner circle of the hard collectors.

xx.xx.1967 « Dope Footage », Unknow location

Source  : «  Dope  »
Source  : «  Dope  »

Ce film montre deux minutes du groupe certainement au début de l'année 1967 filmé par les réalisateurs underground Diane et Sheldon Rochlin pour leur film « Dope ». Cette bande est miraculeuse dans le sens où, avant l'été 2010, aucun collectionneur sérieux du groupe n'avait connaissance de cet enregistrement. Il faut dire que ce film n'a jamais connu de sortie officielle excepté quelques projections privées ici ou là, notamment au Whitney Museum en 1975 mais également lors du « First Provincetown International Film Festival » en 1999. La date de captation est toujours officiellement indéterminée (la réalisatrice ne s’en souvient pas, même le lieu est sujet à débat . La musique que l'on entend est également inconnue (certains pensent même qu'il s'agit du Soft Machine). 

Vernon Fitch a depuis contacté Nick Mason qui lui a confirmé que la bande sonnait comme Pink Floyd. Il semblerait qu’il existe des chutes de plus de trois heures de cette captation. Cette bande a été perdue après le décès de Sheldon. Il n’est pas impossible que cette bande soit encore dans le le lieu de stockage que le couple possédait à l’époque

Filmed by underground filmmakers Diane Rochlin (aka Flame Schon) and Sheldon Rochlin for their film « Dope ». Before summer of 2009, actually no one floyd collector (even Vernon Fitch) knows about this footage. It was big surprise for all fans. The date and the location are still subject of caution. Even the music could be from Soft Machine. Since, Nick Mason has said to Vernon Fitch the soundtrack is indeed an improvisation by the band. It seems that there are three-hours outtakes from this footage. This band was lost since Sheldon's death. It is not impossible that this tape remained in the facility storage that the couple owned at the time

Flame Schon (co-director)  :

«  I would imagine that all the original footage and sound tapes are sound tapes are long gone. You're talking 42 years ago. The negative of the finished movie itself was apparently lost in whatever confusion accompanied the disbandment of the distribution arm of Leacock-Pennebaker Inc due to bankruptcy and I've no idea when that occurred. Perhaps 1970. I have no idea where the remaining footage after the negative cutter cut it to our finished A & B rolls would have been..after all, someone would have had to pay to store it. I'm quite sure that Sheldon never did »

06.03.1967 « The Rave », Granada TV Studios, Manchester, England

Ce qui aurait dû être la première apparition du groupe dans une émission TV tourna court. Le management du groupe se heurta au refus des producteurs d'utiliser le light show maison même s'ils réussirent à faire accepter leurs projections liquides. Le groupe joua apparemment le titre Arnold Layne (il semble que ce soit Interstellar Overdrive, pour le journaliste Alain Dister). 

Malheureusement, cette émission qui comprenait également des performances de The Move n'a jamais été diffusée. Il est presque certain que la bande a été depuis effacée comme c'était souvent le cas avec cette chaîne.  Le BFI n’a pas de trace de copie dans ses archives

This show would be the first appareance on the TV. The producers denied to the Floyd the use of the light show (apart the oils projections). The band has played Arnold Layne (Interstellar Overdrive for the biographer Alain Dister). This show was never brodcasted. Probably wiped as usually with this network.  The BFI does’nt have a copy of this show.

Article du  « Melody Maker » du 11 Mars 1967 .

07.03.1967«Scene Special: It's far out it's straight Down », Granada TV, London, England

Filmé dans le cadre d'un documentaire de Granada TV centrée sur la scène underground de Londres. On peut voir le groupe sur la scène du club UFO jouer Interstellar Overdrive le 27 Janvier. 

On peut également entendre une préversion de Mathilda Mother en off (encore intitulée à cette époque Wondering & Dreaming). Le réalisateur Jo Duden-Smith a filmé bien plus que ce qui a été utilise finalement dans le documentaire diffusé sur Granada. D’ailleurs la rediffusion quelques jours plus tard (le 7 mars, à 22H25) contient bien plus de matériel du groupe. Le show complet existe et circule au sein du premier cercle de traders. C’est d’ailleurs l’origine de nombreux bootlegs.

A Granada Television documentary on the London counter-culture scene, includes live footage of Pink Floyd playing Interstellar Overdrive captured in the UFO Club, on 27 January 1967. Off-screen we can hear a preversion of Mathilda Mother (called Wondering & Dreaming at this time).  The director, Jo Durden, shot many more scene than it was shown in the documentary. The rebroadcast of the march 7 th  shown much more things. The tape circulates among Die-hard fans (This is the source of the audio portion released on many bootlegs).

11.03.1967 « ITV TV Show», ITV Studios, London, England

Selon Mick Abrahams, un pilote special pour la chaîne ITV a été enregistré avec Bill Oddie et les Pink Floyd.  Cette bande fut effacée.

Mick Abrahams recalls an ITV music special pilot tv show they recorded with Bill Oddie of The Goodies acting. Tape wiped since.

xx.04.1967 «Top of the Pops», BBC Lime Grove Studios, London, England

Un article du « Melody Maker » datant du 15 Avril 1967 indique que le groupe a été filmé par des équipes TV afin d'apparaître dans la célèbre émission de la Beeb pour la sortie de leur premier single Arnold Layne. Néanmoins, la chute du titre dans les classements fit que le show fut annulé.

An article published on the « Melody Maker » issue of April 15th 1967 state the band was filmed by the TV crew in order to be included in the famous Beeb’s show with the release of Arnold Layne. The subsequent failure on the charts lead to the cancellation of the broadcast.

Stanley Dorfman (Showrunner of the show):

« We filmed the Floyd and the Move before last week's show because they were both playing out of town on Thursday night. Naturally, we wanted to get the film in the can in case their new records entered the charts. In fact, on our combined chart, the Floyd dropped three places so it ruled them out of the show »

« News Reports », Melody Maker, April 15th 1967.

12.04.1967 Abbey Road Studios, London, England

Un film 8mm de Nick Mason montre Jenny Spires, Rick Wright et Syd Barrett devant le perron des studios EMI. Présent sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

A 8mm tape show Jenny Spires, Rick Wright and Syd Barrett in front of the EMI Studios. On the boxset.

- Thanks to Hallucalation for his corrections for the 1967 Era -

RarePinkFloyd • Design by RmF • May 2020