MEDDLE ERA  / POMPEII ERA

Wild Thing (non-crédité/1971) 

Enregistré le 26 Avril 1971.


Play the Blues (non-crédité/1971) 

Enregistré le 19 Mars 1971


Anything (non-crédité/1971) 

Le titre trahit le sens de l'humour du groupe qui a développé un grand nombre de jams sous le nom de Nothing (plusieurs parties) qui donneront les futures bases de One of these Days et Echoes. Ce titre est un morceau à part (enregistré le 19 Mars 1971).


Alien Orchestra (non-crédité/1971) 

 Ce morceau fut développé par le groupe pendant les sessions de « Meddle ». Enregistré le même jour que Seamus, soit le 28 Mai 1971. Il s’agit probablement de la section centrale de Echoes.

Bottles (non-crédité/1971)

Morceau développé par le groupe pendant les sessions de « Meddle ».C’est sans doute un des premiers essais de musique concrète effectués en vue de leur projet « Household Objects ». En effet, quand le Floyd se retrouvèrent aux studios Abbey Road en janvier 1971, ils élaborèrent un projet base sur l’utilisation d’instruments peu conventionnel. Le futur producteur John Leckie, alors simple ingénieur de 22 ans, est assigné au groupe spécifiquement pour les aider à mener à bien ce projet.

One of these Days#1 (Waters, Wright, Mason, Gilmour/1971)

One of these Days#2 (Waters, Wright, Mason, Gilmour/1971) 

Ces deux outtakes apparus, entre autres, sur le Roio «Granny take a Trip» sont très intéressants. L’inspiration du titre venait en effet de la haine que le DJ Jimmie Young inspirait au groupe. Ici, le groupe fait tourner une bande enregistré de Young remonté de façon aléatoire rendant son propos totalement absurde (par exemple : « Georgia, lovely greenwood and here’s Monkey doo !». 

Ce montage a certainement réalisé en Août 1971 aux studios AIR à Londres. C’est une idée qui fut déjà utilisée lors des très rares versions en concert de Alan’s Psychedelic Breakfast fin 1970. Cette idée fut reprise en ouverture de Raving & Drooling lors de la tournée 1974

John Leckie :

« Ils ont passé des jours à travailler sur ce que maintenant les gens appelle « The HouseHold Objects ». Il ont fabriqué des accords à partir des étiquettes de bouteilles de bières, en déchirant des journaux pour avoir un rythme, ou en vidant des aérosols pour obtenir un son différent »

« The Lost Pink Floyd Album », Classic Rock Magazine, Mark Blake, Octobre 2013

John Leckie :

“They spent days working on what people now call Household Objects. They were making chords up from the tapping of beer bottles, tearing newspapers to get a rhythm, and letting off aerosol cans to get a hi-hat sound.”

« The Lost Pink Floyd Album », Classic Rock Magazine, Mark Blake, October 2013

David Gilmour: 

« Cela sonnait très violemment. C’est juste venu comme cela. Je n’arrive pas à me rappeler exactement comment cela s’est fait. «I’m gonna cut you into little pièces» et «Careful with that Axe, Eugène» sont très similaires dans leurs thèmes, n’est-ce pas? ».

Brain Damage (Waters/1971)

Waters composa ce morceau au cours d'une des sessions de l'album. Il ressortira ce titre à la fin de cette même année pour le projet « Eclipsed » (futur « The Dark Side of the Moon»).

Waters:

« J'ai en fait écrit une chanson quand nous étions en train de finir l'enregistrement de l'album«Meddle» à propos d'un cinglé allongé sur l'herbe, et cela a trotté dans ma tête»

« Interview w/. roger Waters», Vox Pop Magazine, 1971.

Waters:

« I had actually written a song previously when we were finishing the « Meddle » album about the lunatic on the grass, and it has been running sound my mind »

« Interview w/. roger Waters », Vox Pop Magazine, 1971.

Mademoiselle Nobs (Waters, Wright, Gilmour, Mason/1971)

Une ré-interprétation du titre Seamus présent sur « Meddle » avec le chien de Madonna Bouglione, la fille du directeur de cirque français Joseph Bouglione.

Adrian Maben:

« Pendant le tournage à Paris (entre le 13 et 21 Décembre 1971 aux Studios Boulogne), le groupe a décidé qu’il voulait faire une sorte de Blues basé sur les hurlements d’un chien. Comment trouver un chien – afghan de préférence – sensible au son de l’harmonica? Je me suis souvenu de la fille ou la nièce du directeur de cirque Jospeh Bouglione qui avait trente ans et qui était connue pour se balader dans les rues de Paris avec un chien nommé Nobs (…) »

« Live at Pompéii Review », Brain Damage, 2003.

Pompeii (Gilmour, Mason, Waters, Wright/1971)

Intro basé sur un battement de coeur que le groupe aurait pu reprendre pour le futur Speak to me. Il n’est pas impossible qu’il s’agisse effectivement d’une version de travail de ce titre fournie par le groupe pour accompagner la sortie du titre en 1972 (le Floyd travaillait sur « The Dark Side of the Moon » à cette époque. A noter : la version cinéma diffère sensiblement de la version video.

RarePinkFloyd • Design by RmF • January 2019