ANNÉE 1968 (Part 3)

11.04.1968 « All My Loving », BBC TV Studio 4, London, England

Source :  «  Set The Controls 1968 »

Diffusion de la version Infra-rouge du film capté par Tony Palmer le 28 Mars

Broadcasting of the infra-red version filmed on 28 March by Tony Palmer.

Source :  «  Set The Controls 1968 »

Tony Palmer (Réalisateur):

« La fameuse séquence "rouge délavée" à été utilisé par moi dans une partie d'un documentaire parlant du  contexte social et politique de la musique rock intitulé «  All My Loving  », bien qu'en fait cela a été tourné pour un programme intitulé « Twice a Fortnight » avec en vedette Terry Jones et Michael Palin, qui fut la première création de ce qui deviendra les films des Monty Python. J'ai utilisé encore une fois cette séquence dans « All you need is Love » en 1975  »

Tony Palmer (Director):

« The so-called 'redwash' sequence was used by me as part of a documentary about the social and political context of rock music in 1968 called 'All My Loving', although in fact it was originally shot for a programme called 'Twice A Fortnight', starring Terry Jones & Michael Palin, which was the very first try out of what became their films for 'Monty Python’. I used the sequence again in 'All You Need Is Love' in 1975 ».

11.04.1968 « My Generation », BBC TV Studio 4, London, England

Le groupe participe au tournage d'un pilote pour la BBC avec d'autres groupe. Il semble que cette bande ne fut jamais diffusée. Très certainement effacé selon le règlement de la BBC concernant ce type de matériel. 

The band had recorded a pilot for the Beebs with another bands. This tape seems to be never broadcasted. Actually, according the BBC policies for this kind of material, it was wiped .


12-14.04.1968 BRT TV Sudios, Amerikaans Theater, Bruxelles, Belgique

30.04.1968 « Moef Ga-Ga », VARA TV Studios, Zaandam, Netherlands

Émission diffusée le 1er Mai. Le groupe joua It would be so nice. On peut retrouver un témoignage du passage de Pink Floyd dans le livre néerlandais « Dit Was Veronica ».

Broadcast broadcast on May 1st. The group played It would be so nice. We can find a testimony of the passage of Pink Floyd in the Dutch book « Dit Was Veronica ».

06.05.1968 « First European International Pop Festival »,  Palazzo dello Sport, Rome, Italia

Source :  «  Rome Goes Pop  »
Source :  «  Rome Goes Pop  »

Le passage du groupe ainsi que la promo de It Would be so Nice enregistré en Avril (cf. infra) a été diffusé le 18 Mai sur la BBC. Elle l'a rediffusée le 3 Novembre 1968. 18 minutes ont été diffusés ce qui signifie que Interstellar Overdrive n'est pas inclus. Ce titre a été réservé, semble-t-il à la chaîne ZDF (La société « BAVARIA FILMS » a co-produit la captation filmée du festival). La BBC a refusé l'utilisation de cette bande en 1994 pour le documentaire « Omnibus ». Une chaîne locale allemande située à Dortmund l'a rediffusée en 1983-84. La chaîne franco-allemande ARTE a voulu rediffuser cette bande en 2005 mais la seconde chaîne allemande, dont les archives sont sises à Wiesbaden, a finalement refusée pour des questions semblent-ils technique (le  transfert en numérique est compliquée à réaliser). 

De manière intéressante, suite à la recherche initiée par Grolsch, il s'avère que des bandes non utilisées de cet évènement dorment encore dans les archives de la TV (pour une durée d'une heure et cinq minutes). Présent sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

The band performance along the It would be so Nice promo recorded previously were broadcasted at BBC the 18 May. A rebroadcast was made the 3 November the same year. 18-minutes were shown. It misses Interstellar Overdrive. It seems this track was keeper by the German film producer BAVARIA FILMS. BBC has rejected the producer's requests for use in the famous Omnibus Documentary. A  a local channel in dortmund has rebroadcasted the tape circa 1983-84. The French-German TV ARTE wanted use the tape for a show in 2005. The ZDF had finally rejected it cos' the transfert requires  too much efforts. T he ZDF files indicate that apart from the broadcast version all the other « remains » of what bavaria studio shot are still there (thanks to Grolsch).

18.05.1968 « Release», BBC TV, London, England

Diffusion du clip It would be so Nice au lieu des extraits festival du 6 Mai 1968 dans le cadre d’un sujet intitulé « Rome goes Pop ».

The show used the clip It would be so nice instead to broadcast Some extracts of the festival. In a feature called « Rome goes Pop ».

31.05.1968 « Open Eye », Paradiso, Amsterdam, Netherlands

Un très bref extrait issu d'un reportage TV où l'on peut à peine reconnaître Pink Floyd. On peut voir néanmoins quelques plans de Waters et de Mason.

A very brief sample from a TV news. We can barely recognise Pink Floyd. We can see however some glimpses of Waters and Mason.

xx.06.1968 BBC TV Centre, London, England

On parle de la diffusion du clip de Let There be more light filmé dans le métro Londonien. Non-confirmé. A possible broadcast of Let there be More Light likely filmed in the London Tube. Unconfirmed.

28.06.1968 « Release », Studio 7, BBC TV Centre, London, England

Le groupe enregistre A Saucerful of Secrets dans un studio (Couleur). L'émission fut diffusée le 29 Juin avec une interview de Roger Waters par Tony Palmer. L'émission diffuse également Set The controls for the Heart of the Sun diffusé plus tard dans l'année dans l'émission « Omnibus ». Des parties de ce programme furent rediffusées le 5 juillet 1968 dans l’émission « Late Night Line Up ».

The Band is playing A Saucerful of Secrets alone in a studio. Sometimes, we can see extract in Black & White.

29.06.1968 « Hyde Park Free Festival », Hyde Park, London, England

Source : « British Pathé Video Archive »
Source : « British Pathé Video Archive »

Un extrait très très, bref et en noir & blanc de la performance de Jethro Tull est apparu dans un documentaire consacré à ce groupe qui fut diffusé en 1987 sur Channel 4 et qui s’intitule « Fish n' Sheep n' Rock n' Roll ». La source de cette bande semble provenir d’un reportage TV mais cela suggère l’existence d’un film plus long. On peut voir une image ou deux de David Gilmour et de Nick Mason.

A very very brief b&w film clip of Jethro Tull's performance appeared on a documentary about Tull called « Fish n' Sheep n' Rock n' Roll » made for Channel 4 on British TV back in 1987. It looks like it comes from a newsreel but suggests there is probably more footage of the event in existence. We can barely see a couple of frame about who show David Gilmour.

05.07.1968 « Late Night Line Up », BBC TV Studios, London, England

Rediffusion d'extraits de l'émission « Release » du 29 Juin (dont Set the Controls for the Heart of the Sun). Some extracts from the « Release » show, originally broadcast on 29 June (with Set the Controls for the Heart of the Sun).

24.07.1968 « Philadelphia Music Festival », Municipal Stadium, Philadelphia, USA

Diffusé le 5 Octobre lors du « The Hy Lit Show ». Le Floyd remplaça au dernier moment un autre groupe mais leur set s'arrêta brutalement au bout de quatre titres alors que la pluie intervint pendant la performance du Floyd.  Cette bande est en possession de Rich Patz dans un bon état. Il ne l'a sortira pas étant donné l'engagement moral pris avec qu'il fit à la personne qui lui a vendu! (Attention, l'extrait que l'on voit sur YouTube semble être un faux).

Broadcasted in October, the 5th for « The Hy Lit Show ». The Tape is owned by Rich Patz in decent condition. No hance to be released since he made the promise never chare it. The samples seen on Youtube seems to be a fake.

31.08.1968 « Kastival'68 Festival », Kasterlee, Belgique

Un extrait issu de la diffusion du 8 Octobre sur la chaîne BRT au sein de l'émission « Tienerklanken ». On peut y voir une interview en néerlandais de Roger Waters et le groupe jouer Astronomy Dominé. Cet extrait a été diffusé lors du documentaire de M. Ysae en 2015. Une nouvelle source est apparu en 2015. Présent sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

A  sample comes from the broadcast of the Tienerklanken TV Show, October  the 8th on BRT network. We can see an interview with Roger Waters and  the band playing Astonomy Dominé. We can see the band who play Astronomy Dominé and an interview of Roger by a dutch journalist. This extract was broadcasted in the Mar Ysae documentary. A new source appeared in 2015.

06.09.1968 « Samedi et Compagnie », ORTF Studios, Buttes Chaumont, Paris, France

Le groupe y interprète Let there be more Light et Remember a Day. On sait que le Floyd a également joué Flaming mais cette partie n'est jamais réapparue. Le programme a été rediffusé le 18 Octobre 1968. Il semble donc que la bande que l'on connaît provient de la rediffusion partielle dans le cadre de « Point Chaud » en Août 1974Présent sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

The band performs  Let there be more Light. We knows Floyd performed Flaming too but this last track is not unearthed at this time. Rebroadcasted the 18 November 1968. So, it seems the released tape comes from the partial rebroadcast in « Point Chaud » (August 1974) .

« Les Pink Floyd à Paris vint, un samedi de la fin septembre, pour honorer de sa présence l’émission d’Albert Raisner « Samedi et Compagnie ». C’est là que devant un auditoire de frais bambins (les mêmes depuis quinze ans) aux mains calleuses (à force de taper dans leurs mains n’importe comment), le Pink Floyd interpréta, ou plutôt mima, avec une réjouissante mauvaise volonté, deux des chansons de son prochain 30 cm (« A Saucerful of Secrets » - tout à fait extraordinaire, à sortir chez EMI). La musique du Pink Floyd est tout à fait en marge de la pop-music britannique. Le groupe produit une masse sonore imposante, ne laissant une quelconque prééminence à aucun des quatre musiciens. Leurs influences sont visiblement très nombreuses de la musique d’église (A Saucerful of Secrets), du jazz moderne - mais point free -(les Jazz Messengers en particulier), celle de la musique indienne, et pas mal aussi de la musique moderne (plutôt style Stockhausen). Les thèmes sont le plus souvent très fournis et parfaitement baroques. Les paroles qu’ils mettent dessus - les chansons du Pink Floyd sont généralement des récits - tournent le plus souvent autour de la science-fiction. Ils sont tous les quatre d’ailleurs passionnés de S.F, avec un net penchant pour Asimor (sic), Van Vogt, Arthur C. Clarke (…) La musique du Pink Floyd, c’est le premier space-opéra en pop-music. C’est eux qui auraient dû faire la musique de « 2001 » »

« Pink et Hopkin », Rock & Folk, November 1968.

06.09.1968« BBC Documentary Preview », BBC TV Studios, London, England

Le groupe est invité à visionner un documentaire de la BBC les concernant. On ne sait rien de ce documentaire. The band attend a preview for a documentary about them. No more details knew.

21.09.1968 « Samedi et Compagnie », ORTF TV Studios, Buttes Chaumont, Paris, France

On parle d'une participation à ce numéro (ou du moins d'une diffusion d'un morceau; peut-être Flaming enregistré le 8 du même mois) consacré à Juliette Gréco.

A possible appearance to this show dedicated to Juliette Greco (most likely a rebroadcast of a previous show; maybe Flaming recorded the same month.

26.09.1968 « Rhône Alpes Actualités », ORTF TV Studios, Buttes Chaumont, Paris, France

Un reportage qui présente le Théâtre du Huitième et qui parle de la venue prochaine du Floyd. A report on Le Théâtre du Huitième and the future concert of Pink Floyd.

02.10.1968 « Tomorrow's World », BBC TV Studios, London, England

Possible que le groupe ait participé à cette émission. The band was possibly invited to this show.

08.10.1968 « Si ça vous chante », ORTF, Paris, France

Evocation non connue du groupe. No details known.

09.10.1968 « Tomorrow's World », BBC TV Studios, London, England

Possible que le groupe ait participé à cette émission. The band was possibly invited to this show.

12.10.1968 « A l'affiche du Monde », ORTF TV Studios, Buttes Chaumont, Paris, France

Diffusée le Samedi 12 octobre. Dans cette émission « Spécial Angleterre : la nouvelle vague de la pop-music », on voit le groupe déambuler dans le métro londonien pendant qu'est diffusé Let there be more Light. Présent sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

Broadcasted on Saturday 12 October. In this show entitled « Spécial Angleterre : la nouvelle vague de la pop-music », we can see the band wandering in the London Tube with Let there be More Light as soundtrack. On the boxset « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

21.10.1968 « German TV shows »

La presse de l'époque fait état de la participation du groupe à deux émissions spéciales de la TV allemande. The press at this time report the appearance to two special German TV shows.


01.11.1968 Hanover Grand Film and Arts theatre, London, England

Une projection spéciale de « All my loving » a été organisée pour l’équipe du film avec peut-être la présence du groupe (non confirmée).

A special screening was made pour the crew and the cast. Maybe with an, appearance of the band (unconfirmed).


03.11.1968 « All My Loving», BBC TV, London, England

Rediffusion de « All my loving ». BBC rebroadcast «All my loving».

17.11.1968 KunstHaus, Zurich, SW 

De passage à Zurich juste avant leur participation l’après-midi au « 2nd Pop & Rhythm and Blues Festival », le groupe visite une exposition d’art contemporain consacré à la révolution. Ils ont été filmé par la télévision suisse sans que l’on connaisse le diffuseur (ni si le film a été diffusé). On peut voir dans les archives du fonds « Uilster Bild » un cliché en attestent.

While visiting Zurich and just before their participation to the « 2nd Pop and Rhythm and Blues Festival » (afternoon show), the band visit a contemporary art exhibition dedicated to the revolution. They were filmed by Swiss television without that the broadcaster being known (or if the film was even broadcast). We can see in the photographic archives of « Uilster Bild » a snapshot who attest the presence of a TV crew.

26.11.1968 « Tous en Scène », Antenne du chapiteau du Kremlin-Bicêtre, Paris, France

Un grand show de variété de 90 min enregistré le 31 Octobre avec Serge Gainsbourg, les Charlots et Pink Floyd qui interprète Let there be more Light et Flaming. Rediffusée pour la première fois par la chaîne Jimmy le 14 Mars 1992 puis sorti dans de meilleures conditions après (en entier). Certains pensaient qu'ils ont également joué leur single Point me at the sky (sorti à cette époque) mais cela semble faux. Présent sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

A big 90-mn show recorded on 31 October with Serge Gainsbourg, Les Charlots and Pink Floyd who played Let there be more Light and Flaming. Rebroadcasted for the first time by the french channel Jimmy on 14 March 1992, then rebroadcasted in better quality since (complete version). Some thoughts the band played their single Point me at the sky (released at the same time) but it’s untrue. On the « Early Years » boxset.

30.11.1968 « Surprise Partie »,  Psychedelic Club, Paris, France

Source : DVD « Surprise Party 1968 »
Source : DVD « Surprise Party 1968 »

Diffusé lors du show de fin d'année (31 Décembre 1968) intitulé « Surprise Partie », le groupe joue Let there be more Light et Flaming (qui n'a pas été filmé par la TV française). Cette bande avait été redécouverte à l'occasion de l'expo « Interstellar » en France en 2003. Présent sur le coffret « Pink Floyd - The early years 1965-1972 ».

First broadcast for the Christmas Special of 1968 (titled « Surprise Partie »). The band played Let there be more Light and Flaming (not filmed by the french TV). This tape was shown for the exhibition « Insterstellar » hold in France in 2003. On the « Early Years » boxset.

08.12.1968 « Apollo VII News », BBC TV Studios, London, England

Une émission sur la mission Appolo VII avec l'utilisation de Lucifer Sam. A report about Apollo VII who use the music of Lucifer Sam.

17.12.1968 « Science Fiction : Let's Make Pop », EMI Recording Studios, London, England

Une émission produite par Morton Surguy où l'on voit David Symonds et Edward Lee rendent visites au groupe.  Le groupe participe à une émission de vulgarisation scientifique  de 25 minutes  portant sur les techniques d'enregistrement multi-piste alors qu'il travaille à l'enregistrement de son LP « Ummagumma ». On peut y entendre le groupe improviser et jouer trois morceaux de musique différents (ils ont été filmés pendant quatre heures par l'équipe de tournage) et notamment ce qui s'apparente à une pré-version de Cirrus Minor. Une copie audio circule parmi les collectionneurs, vraisemblablement issu de cette bande video que quelqu'un doit forcément posséder !  L'émission fut diffusée le 5 et 6 Mars 1969.

Produced by Morton Surguy where David Symonds and Edward Lee goe to see the band. The Floyd was shot during a 4-hour session. There are three differents pieces of music heard in the feature. This 25-minutes footage was broadcast for the first time on 5 March 1969 and one again the day after on BBC1

xx.12.1968 « Shot! The psycho-spiritual Mantra of Rock »

Mick Rock:

« Les premières images que j’ai prises de Syd Barrett étaient des images animées. Je possédais avec deux amis une caméra Bolex Windup de 16mm. J’ai filmé l’appartement de passage en face de la station de métro de South Kensington que Syd et moi partagions avec plusieurs artistes pendant l’hiver 1968/69. A cette époque Syd avait quitté Pink Floyd. Le film était expérimental, sans bande-son, d’une durée de 4-5 minutes. Il y avait plusieurs gros plans de Syd en train de rire et, à un moment donné, il semble sauter à travers un miroir comme dans un film de Jean Cocteau. Je ne l’avais pas regardé depuis une décennie, mais je suis sûr que je l’ai encore, enfoui comme le trésor d’un pirate »

« Mick Rock: A photographic record », Mick Rock, 1993.


Mick Rock:

« The first pictures i ever shot of Syd Barrett were moving. I co-owned a windup 16-mm Bolex with two friends. I shot a rambling apartment opposite South Kensington tube station which Syd and I shared with several artists in the winter of 68/69. By then Syd had left Pink Floyd. The film was experimental with no soundtrack and edited to 4 or 5 minutes. There were lots of close-ups of Syd laughing and at one point he appears to jump through a mirror, like a Jean Cocteau movie. I haven’t seen it in a decade, but I feel sure I still have it, buried like a pirate’s treasure »

« Mick Rock: A photographic record », Mick Rock, 1993.

Mick Rock avec Syd Barrett en 1969 dans le jardin de la mère de l'artiste à Cambridge.

RarePinkFloyd • Design by RmF • August 2019