MORE ERA

Baby Blue Shuffle in D Major (Gilmour/1968) 

Instrumental qui servi plus tard de base à Narrow Way (part 1). Il fut jouée tel quel lors d’une séance à la BBC.


Roger's Blues (Non-crédité/1969) 

Un morceau développé et enregistré le 25 Mars 1969.


Theme (Beat Version) (Waters, Wright, Gilmour, Mason/1969)

Instrumental écrit par le groupe pour le film « More » mais qui n’apparaît pas sur la BO. On ne pris connaissance de ce titre officiellement dans un annuaire des titres enregistrés par le groupe. 

Il apparaîtra finalement sur le coffret « Pink Floyd Early Years … »


Main Theme (Waters, Wright, Gilmour/1969) 

La guitare slide n’apparaît pas dans le mixage du film.


A Spanish Piece (Gilmour/1969)

La version du film est instrumentale.

Hollywood (Gilmour/1969) 

Morceau apparaissant dans le film « More » mais pas sur la BO.

Waters:

« We did 16 tracks in five sessions (13 only on disc)».

« Interview W/. Roger Waters », The Amazing Pudding.

Cymbaline (Movie Version) (Waters/1969) 

La version du film diffère de l’album. Gilmour chante avec une voix de tête et le troisième couplet présente des paroles différentes. La fin est également différente. Cf. la page lyrics

Waters :  

« [Barbet Schroeder] ne voulait pas d’une bande-son à mettre en dessous du film. Tout ce qu’il voulait était, littéralement, qu’une musique sorte de l’autoradio si le personnage l’allumait. Il voulait une musique qui relate exactement ce qui se passait dans le film plutôt qu’une simple bande-son ».  

« Shades of Pink », Source, 1984.

Seabirds (Waters/1969) 

Morceau écrit par Waters pour le film « More » mais qui n’apparaît pas sur la BO. Curieusement, on retrouve ce titre dans un vieux recueil de partitions introuvable mais dont les paroles différent de celles du long-métrage. Pour situer un peu la chanson, elle apparaît in situ (c’est-à-dire diffusée par la stéréo de l’appartement) au moment de la rencontre des deux héros dans la cuisine d’un appartement en marge d’une fête. C'est une scène qui traduit la préférence du réalisateur pour une musique diégétique (cf. ci-dessus). cf. la page sur les lyrics

Paris' Bar (non-crédité/1969) 

Cet inédit apparaît sur des bandes datant de l’enregistrement de la bande-son. Sur celles-ci, à côté de versions différentes de morceaux bien connus apparaissent deux inédits (dont celui-ci) qui restèrent de côté.


Stephan Tit (non-crédité/1969)

L’autre grand inédit, les titres proviennent des indications présentes sur les sessions-sheet. On peut néanmoins se demander s'il ne s'agit pas que d'une version de Green is the Colour étant donné que ce titre fut employé pour le Floyd pour désigner ce morceau au sein du programme du Royal Festival Hall, le 14 Avril 1969.


« More's outtake » (non-crédité/1969)

Instrumental que l’on entend derrière un documentaire de la BBC diffusé en Mars 1969 (mais enregistré en Décembre 1968) consacré à la technique de l’enregistrement multi-pistes appelé « Laying Down Tracks ». On peut entendre un bout de musique inconnu basé sur les arpèges utilisés sur Cirrus Minor et de fragments de Main Theme.


Sleep (non-crédité/1969) 

Instrumental jouée lors des concerts de « The Man & the Journey ». On le considère souvent comme une version de QuickSilver. Il est certes arrivé que le groupe ajoute ici ou là des parties ressemblant à celui-ci au fil des concerts mais c’est clairement un morceau différent.


Daybreak (reprise) (non-crédité/1969)  

Instrumental servant de conclusion au morceau Nightmare (Cymbaline) et basé sur la mélodie principale de Grantchester Meadows. 


The Pink Jungle (Barrett, Waters, Wright, Mason, Gilmour/1969) 

Version retravaillée de Pow R. Toc H. incluse lors des spectacles de « The Man & the Journey ».

Extrait du songbook paru en 1976 présentant la seule occurence de ce titre

RarePinkFloyd • Design by RmF • December 2017